Vereinigung Deutsch-Französischer Gesellschaften für Europa e.V.
Die Plattform für das bürgerschaftliche Franco-Allemand in Deutschland

www.vdfg.de

Présentation en français


La Vereinigung Deutsch-Französischer Gesellschaften für Europa (VDFG) e.V., fondée en 1957, compte 150 associations-membres en Allemagne. Ces 150 associations regroupent ensemble plus de vingt mille membres personnels.

La plupart des associations-membres de la VDFG sont des associations franco-allemandes « classiques » dont les activités sont centrées sur des aspects culturels. En Allemagne, ces associations sont des médiateurs, des passeurs qui offrent des informations sur la civilisation française, qui organisent des cours de langue, des conférences sur le système politique de la France, des concerts de musique française, des séances de cinéma, des concours et une distribution de prix pour les écoliers qui apprennent le français.

Bon nombre de nos associations-membres soutiennent le jumelage de leur ville avec une ville française. Parmi nos membres sont aussi des Clubs d’affaires franco-allemands, des sociétés littéraires, des chorales franco-allemandes et des groupements spécialisés comme l’Association franco-allemande pour la science et la technologie et l’Association franco-allemande des assistants parlementaires. Toutes ces associations sont des lieux de rencontre de Français et d’Allemands. Leurs activités se basent uniquement sur le bénévolat.

Ces 150 associations franco-allemandes constituent une partie importante et active de la société civile allemande. Elles représentent la base, le noyau dur du rapprochement franco-allemand. C’est sur ces fondements d’engagement personnel, de connaissances approfondies du pays partenaire et d’amitiés personnelles entre Français et Allemands que repose la bonne entente politique de la France et de l’Allemagne.


 

Il en est de même en France où notre association soeur, la Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe (FAFA) rassemble les « militants » du franco-allemand. Ensemble, FAFA et VDFG représentent plus de 300 associations-membres dans nos deux pays. La VDFG et la FAFA favorisent l’échange de vues entre les membres, elles leur fournissent des informations et elles sont le porte-parole de la société civile franco-allemande en public.

La coopération entre FAFA et VDFG est étroite et intensive. Le président de la FAFA est membre de droit (avec droit de vote) du comité directeur de la VDFG, et vice versa.

La FAFA et la VDFG organisent chaque année un congrès franco-allemand, alternant entre les deux pays. Ces congrès ne sont pas seulement des occasions de rencontre pour nos membres mais sont ouverts également au public. Dans le cadre des congrès, la VDFG confère, le cas échéant, le Prix Elsie Kühn-Leitz (nommé d’après notre fondatrice et première présidente) à des personnes qui ont bien mérité du rapprochement franco-allemand. Le prix a été remis, entre autres, au Chancelier Helmut Kohl (en 2001), au Professeur Werner Spies, ancien directeur du Musée d’art moderne du Centre Pompidou (en 2003) et à M. Jean-Claude Juncker, Premier ministre du Luxembourg (en 2005).

La VDFG et les associations franco-allemandes en Allemagne sont préoccupées du déclin de la connaissance de la langue française en Allemagne, et elles s’efforcent d’encourager l’apprentissage du français et de promouvoir toute mesure afin de le faire avancer. Nous sommes aussi préoccupés du fait que beaucoup d’Allemands, et parmi eux aussi des hommes politiques, prennent le rapprochement de la France et de l’Allemagne pour donné et garanti et ne reconnaissent pas que ce rapprochement politique repose sur une large base de confiance entre Français et Allemands. Cette confiance est le fruit de rencontres et d’amitiés personnelles d’un grand nombre d’hommes et de femmes des deux pays, voir des activités de la société civile qui méritent d’être reconnues et soutenues.